Azazga Talk


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Iaazugen ou le Kabyle en retrait...by North africa forum

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Iaazugen ou le Kabyle en retrait...by North africa forum   Jeu 30 Aoû - 11:05

Azul awk fellawen,

Avertissement: Une partie de ce texte date de très longtemps. Écrit à l'origine en kabyle, excusez sa lourdeur suite à la traduction, merci.

Oui, je fus de passage dans cette région du temps ou je peux parler de l’innocence Kabyle.
Mais de grâce ne me demandez pas ce que je ressens quand je relis ce texte.

Car si on doit bien chercher une symbolique aujourd’hui pour la Kabylie, on la trouvera sûrement dans l’histoire récente et tragique de la région d’Azazga…

Il fut temps où les puissantes tribus de Tilmatine alliées à celles de toute la région ont connu leur gloire.
Jusqu’à l’arrivée des français ce peuple qui vivait au pied des montagnes et qui groupait deux villages principaux Tizi Bucen et Tadart était vraiment prospère.
L’agriculture y était favorable … il suffit de visiter tous les champs qui s’étalent de Azazga à Fréha vers l’ouest, et surtout le Sud qui vous mène à la vallée du Sébaou…

Mais voilà que ces fanatiques dont certains tenaient d’une religion diluée à partir d’un amalgame de paganisme, christianisme et peut être mêlés de judaïsme…. devait faire face à un phénomène que pas beaucoup de régions ont connu suite à la colonisation !

D’abord les Kabyles du coin se sont jurés de mourir plutôt que de céder à l’envahisseur.

Mal leur en pris… car hélas, les alliances entre tribus ayant cédé, les kabyles de la région qui avaient comme nom Tilmatine à l’époque se virent vaincus… mais ne voulaient absolument pas se plier à l’administration française !

Alors ces derniers mirent la région à feu et à sang, et détruisirent jusqu’à la dernière demeure kabyle qui existait sur les sites de Tizi Bucen et de Tadart.

Ainsi à 10 Km à la ronde… pas de trace de village kabyle type.

A Tadart, en dehors du cimetière, il ne restait que la mosquée de Sidi Hand Afassi… un saint réputé être venu du Maroc… et unique marabout à avoir vécu là parmi les kabyles !
De même, Tizi Bucen a connu le même sort… et comme à cet endroit il n’y eu jamais de mosquée, il n’y reste que le cimetière.

Les populations qui ont survécu on été pourchassées… et c’est ainsi que la majorité a quitté la région et se sont éparpillés à travers l’Afrique du Nord… jusqu’aux confins de Agadir…. Et un groupe très important s’est réfugié en Tunisie, Égypte, Syrie et même Palestine !

Et les terres ?
Tout simplement séquestrées et distribuées aux nouveaux maîtres qui comptaient près de 400 déjà vers1872 !
Et qu’est-ce que ces colons ont fait ? Ils ont tout simplement pour la plupart créé des subdivisions de lots… tracés par des géomètres et avec des « routes » ou rues si vous préférez.. et on ne sait comment, ces lots se sont trouvés peuplés de gens qui sont venus de tout les coins de la Kabylie… et au-delà !
Les colons ont simplement vendu ces terres découpées en lots pour aller ailleurs s’accaparer d’autres terres d’autres vaincus !

Vous vous rappelez Fadma N’sumer ? Boubaghla ? Arezqi L’vacir… et tant d’autres… ils sont tous du même coin !

Ainsi ces tribus éclatées, éparpillées et pourchassées par les envahisseurs se sont à leur tour réfugiés ailleurs !
Seul le village de Cheurfa N’Bahlul a été épargné… peut être grâce à leur saint !

Ces familles qui ont ainsi fui… pour échapper à une mort certaine, poursuivies par les envahisseurs, se sont ingéniées à prendre les noms de ceux qui les ont protégés un peu comme les noirs d’Amérique esclaves, qui affranchis, ont pris le nom de leurs maîtres !

Il existait alors une puissante tribu, les Ath Saadi, qui faisaient partie de la Confédération d’Ath Ghovri…(fameux Royaume de Kuku)
Leur patronyme était Ath Saadi…..
Mais après la tornade, de ce nom personne ne se réclame… alors qu’en silence on n’a pas cessé de prononcer à voix basse le « adrum n’ath Saadi » qui a persisté !
Des cinq frères vivants et résistants de l’époque… 4 sont morts… et un cinquième a disparu…
Leurs enfants ont erré… et les descendants aujourd’hui se trouvent éparpillés : Beaucoup on fui et se sont réfugiés à Alger, Blida, l’Oranie essayant de passer au Maroc… d’autres se sont dirigés vers l’Est, le chemin de Cham que le berbère abdelqader leur a tracée.

Les noms aujourd’hui ?
De descendance directe de ces 4 hommes je peux livrer une liste de plus de quinze noms de famille ; des noms de famille empruntés et qu’on retrouve aujourd’hui dans la région… car certains sont revenus.

L’ironie, c’est ce qui suivra et que je disais être la Symbolique aujourd’hui de ce que devient notre Kabylie !

Pour punir donc les gens de Tizi Bucen et de Tadart, et en fait tout ce monde qui a résisté, la France s’est ingénié en plus de déposséder ce monde, de les écarter totalement de la vie sociale du groupe.

Ils y vivaient mais ne participaient pas à ta jmaat !
À Azazga il n’y avait pas de mosquée avant 1953… et après, les locaux ont chassé chaque cheikh qui osait se présenter pour occuper la dite mosquée qui est resté les railleries des kabyles car c’était un entrepreneur français qui l’avait construite !
Oui, si vous prenez la région d’Azazga vous serez étonné de voir le nombre incroyable d’oliviers : Mais des gens d’Azazga… la plus part en possède un ou deux… sur leur ¼ d’hectare de terre !
Les nouveau maîtres viennent d’ailleurs… et j’ai même croisé un « arabe » qui vivait au lieu dit Ighil Buzel qui avait épousé une Kabyle.. mais qui ne savait pas 10 mots de Kabyle… et ses enfant ne pouvaient pas non plus parler arabe… je dis bien arabe… allez comprendre quelque chose !
La vie jusque 1954 ?
D’abord la population avait affaire au maire français, les gendarmes français… et toute une série de colons… qui parlaient kabyle !
Mais ce qui est intéressant et que j’ai observé moi même à la veille de l’indépendance, c’est ceci de frappant :

IGHIL BUZEL était peuplé d’environ 20% de descendants de la population locale alors que Tizi Bucen c’était l’inverse : elle comptait au moins 80%,

La ville d’AZAZGA comportait plus de 90% d’autochtones qui sont venus de l’extérieur de la région (aussi loin que Jijel … et Miliana )….
Tous les hommes qui avaient des rôles importants dans la société venaient d’ailleurs ! Et en 1954 seul un homme de souche d’AZAZGA avait son certificat d’étude qu’il a décroché alors que ses parents vivaient à Alger…
Le reste des petits kabyles du coin ont été littéralement chassés de l’école à cause de la cruauté des enseignants kabyles venus d’ailleurs !
Que d’injustices ces hommes et femmes ont connues ! Après la dépossession,, ce sont les brimade quotidienne subi de leurs frères kabyles dont l’ambition se résumera à deux cas que je veux citer :
Le caïd venait de quelques 50 Km de la : deux fils instituteurs, il s’est accaparé tout une partie de la foret du coin en plus d’une belle plantation d’olivier…Et à chaque fois qu’un mouton ou une vache s’aventurait sur « ses terres », elles devenaient leur propriété… à moins que le vrai propriétaire ne se rabaisse à aller racheter ce qui lui appartenait !
Un autre illettré fut nommé Garde Champêtre ! Même scénario !
Pour la religion, les gens étaient réfractaires … et se plaignaient continuellement contre les gens qui allaient faire des cadeaux aux Marabout de Cheurfa….qui vivait à 43-4 kilomètre de là.
D’un côté les kabyles les maudissaient, de l’autre ils contribueraient à les enrichir !

Ainsi allait donc la vie….

Mais ces familles venu d’ailleurs ne se mêlaient pas ni ne se mariaient entre eux.
Ils avaient coutume d’aller chercher une femme de la contré d’où ils sont originaire !
Et ceci favorisaient les recherché par la police qui venaient se réfugier dans la région : Ils passaient inaperçus !
La période pré rébellion était très significative : Beaucoup de gens de la région avait gardé l’esprit rebelle …. Si beaucoup sont allé chercher fortune en France ou à Alger, plusieurs sont tombés dans l’état de rébellion : On les appelait imenfan… ce qui veut dire plus ou moins les rejetés (imenfi signifie CHASSÉ=nfant)
Et curieusement cet état de chose a attiré dans la région toute une série de Kabyle fiché par la police :
Ait Ahmed y venait chercher refuge d’autant plus qu’il avait un cousin instituteur
Krim Belqacem avait une casemate entre Azazga et Fréha,,, et toute une série de bandits d’honneur ….
Un autre élément important, c’est l’adhésion de Krim au MNA (si on peut dire) tout au début » C’était le turf des messalistes… dont un nom vous dira quelque chose : Uzayed (Zaidate H).
C’est lui avec la complicité d’autres que je ne nommerai pas qui ont levé toute une armée en prétendant jouer la carte de la France…en 1956.
Malheureusement, quand ils ont rejoint le maquis, on l’a liquidé avec 4 des ses lieutenant … question de course à la chefferie je dirai !

Ensuite… l’ALN s’est bien emplanté…… et tout l’ordre imposé au kabyle par ces nouveaux « justiciers » ont calmé la situation jusqu’à l’indépendance !

Après l’indépendance l’incroyable s’est produit !

Au moment de nommer le premier conseil de la ville et le maire … tous les kabyles de la région d’AZAZGA se sont mis à l'écart !

Pourquoi? aujourd’hui encore je n’arrive pas à me l’expliquer !

Aucun homme d’Azazga approché n’a voulu siéger….Aucun n’a voulu être maire …

Pourquoi ?

Ainsi des gens venus d’ailleurs ont géré et continue de gérer les affaires de la ville d’Azazga…. Et c’est ainsi que, quand on a commencé à construire des cité à la limite de la ville, on a cru bon donner des appartement à des palestiniens (qui se sont quand même kabylisés !) … et même Ferhat a déménagé à Azazga … comme beaucoup d’autres !

La raison pour laquelle je soumets cet écrit (dont l’historique d’Azazga date de plus de 25) est très simple.

La leçon que j’en tire aujourd’hui devra faire réfléchir plus d’un.

Tout ce qui nous arrive, nous pourrions l’éviter… ou du moins aujourd’hui le corriger.
Les Kabyles d’Azazga se sont mis sur la touche et n’ont pas voulu participer à la gestion de leur ville… et si la gestion est mauvais à qui doit on l’imputer ?
S’il y a des détournement de fonds destinés à la région… et il y en a eu, n’est-il pas juste de dire qu’indirectement les iaazugen sont responsables de ce qui leur arrive par défaut ?

Et c’est la même chose qui est arrivée à notre pseudo élite kabyle après l’indépendance…

Tous les gens capables se sont mis sur la touche alors que nos kabyles avaient à un moment les reines du pouvoir !
Du temps de Boumediene, il suffisait de dire non… du temps de Zéroual .. il suffisait de dire non pour le Kabyle… et le gouvernement aurait cédé !
Je le sais car j’en connais des généraux kabyles qui parlent kabyle mais qui n’ont jamais exprimé leur opposition à l’arabisation…. pas plus qu'au délaissement économique et du point des infrastructure de la Kabylie.
Zéroual était à deux doigts, lui "l'éradicateurÈ à officialiser le berbère … mais aucun de nos politiciens kabyles n’est sorti officiellement l’appuyer….

Nos politiciens ont fui leur responsabilité et certains l’ont payé de leur vie.

Nous nous sommes évertués à fuir nos responsabilités, à laisser le champ libre à l’autre que nous accusons ensuite…

Ma pensée va à tous ces révolutionnaires qui ont payé de leur vie l’erreur d’avoir choisi l’EXIL..
Certain comme Ben Kheda, Ouamrane, Abbas et bien d’autres n’ont pas joué de rôle en Algérie après l’indépendance car le peuple kabyle n’y était pas derrière (1)
Et le pouvoir n’aurait jamais assassiné Krim Belqacem ou Khider s’ils étaient restés en Algérie … car ne serai-ce qu’en parti à cause du peuple Kabyle … ce pouvoir n’aurait pas osé.
Et je vous comme preuve : Un Kabyle en sédition (Ait Ahmed) arrêté les armes à la main, le pouvoir l'a « aidé » à fuir … alors qu’un colonel « arabe » qui s'est révolyé, a été exécuté !

On dit que l’histoire se répète … mais moi je dis qu’il faut savoir son histoire et ÉVITER QU’ELLE SE RÉPÈTE !
source:
http://afrique-du-nord.com/forum/viewtopic.php?pid=8566
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azazga.your-talk.com
 
Iaazugen ou le Kabyle en retrait...by North africa forum
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAS jeep North Africa
» North Pole ou Santa wonderland :-)
» USN CUIRASSES CLASSE NORTH CAROLINA
» Musique de l'adaptation de North and South ... :)
» North Pole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azazga Talk :: Azazga discuss :: General discuss-
Sauter vers: